L'essentiel de la veille 2.0 !

Publié le par Alain Robert

L'article qui suit n'est pas un résumé du cours, ni une analyse du cours. C'est juste le report de quelques notes saisies pendant le cours présenté par Eric Lamidieu, qui est avec nous aujourd'hui. On va parler d'intelligence économique et de veille 2.0.
Bien qu'ayant déja eu le bénéfice d'un cours sur la veille internet par François Magnan, le cours d'aujourd'hui sera particulièrement tourné sur les outils de réflexion de l'entreprise, en particulier l'écoute anticipative des signaux faibles (perso, je recommande à tous de suivre le blog de René Duringer (http://smartfutur.blogspirit.com/) et de fouiller dans ses liens (y que du bon sur la prospective!).

A quoi sert la veille sur internet ?
Elle sert à transformer les informations en aide à la décision. L'information s'y trouve disponible à tout moment et exploitable rapidement.
Inconvénient :
Par contre, le risque de désinformation est également réel, la qualité de la source étant parfois à remettre en cause.

Une petite vision du web et de ce qu'il sera demain :


Et pour arriver à demain, il est important d'accéder à certaines informations, de la blanche à la noire. (Et la grise, alors ? ;-)). Mots, Définition et avis (via la norme AFNOR XP X50-053) :

L'information est un ensemble  de données trouvées.
L'information BLANCHE est l'ensemble des données aisément et licitement accessibles. (c'est l'information de masse, pas toujours juste mais que tout le monde possède)
L'information GRISE est l'ensemble des données licitement accessible, mais caractérisé par des difficultés dans la connaissance de son existence ou de son accès.
L'information NOIRE se trouve être, quand à elle, une information à diffusion restreinte et dont l'accès ou l'usage est explicitement protégé. (c'est l'information 'iilégale', l'espionnage industriel !).

Les outils sur le web sont connus et multiples, mais voici une ressource de référence sur la collecte d'infos particulières sous forme de liens vers des bases de données : http://dadi.univ-lyon1.fr/index.php?page=home

Une fois que toute l'info est récupérée (lecteur de flux, résultats de recherche,...), il faut la sélectionner pour ne conserver que celle qui est pertinente, anticipative, fiable et annonciatrice d'un évènement éventuellement important. C'est le coeur de la veille que de décider si l'information collectée et sélectionnée est pertinente et rare, utile, fiable et diffusable ;

Conclusion, parmi les responsabilités de la veille (veilleur ou cellule de veille), il faut faire admettre que l'information est ouverte, disponible à tout moment, régulièrement actualisée, multi-source et surtout... indispensable !

Autres ressources utiles : http://www.asktibbs.com,

Publié dans Résumé et FeedBack

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article